4 Trails TROPHY de Peille

Bannière Riviera Trail Challenge

HISTOIRE DU SITE DE PEILLE

D'origine Celto-ligure, Peille est mentionné dès 1029 sous l'appellation Pilia ou Peila

Au XIIe siècle, Peille est doté d'un consulat et est administrée par trois consuls élusEn 1176, cette autonomie est confirmée par le comte de Provence car celle-ci lui a prêté main-forte contre les Niçois. C'est à cette période qu'elle forme, avec Lucéram et Utelle, une confédération républicaine. 

En 1215, une partie de l'aristocratie de la partie orientale de la Provence refuse de reconnaître la suzeraineté du comte de Provence et des consuls de Nice discutent avec la république de Gênes. Le comte de Provence Raimond Bérenger V décide de reprendre le contrôle de la partie orientale du comté avec l'aide de Romée de Villeneuve. Nice fait sa soumission le 9 novembre 1229 en renouvelant l'accord passé en 1176. En prenant le contrôle du Pays de Nice, le comte de Provence a conservé un château dans les villes de Levens, Coaraze, Lucéram et Peille.

Au XIIIe siècle, l'action autoritaire des comtes de Provence comme Charles Ier va faire perdre une partie de ses libertés. Peille devient une simple communauté rurale qui gère ses affaires sous le contrôle du pouvoir comtal :elle se sépare de plusieurs de ses bourgs. En 1197, Peille cède ses droits sur Monaco Gênes, puis Peillon en 1235, Contes, Sainte-Agnès, aux XIIe et XIIIe siècles, L'Escarène en 1520. Blausasc a été détaché de Peille en 1926.

En 1388, après la dédition de Nice, elle passe sous suzeraineté savoyarde, qui devient en 1720 le royaume de Sardaigne.

En 1326 et 1564, deux quartiers de Peille furent détruits par des tremblements de terre.

Les Lascaris furent Comtes de Peille jusqu’à la révolution Française de 1789. Le Palais construit au XVIIème siècle au bord de la falaise fut une de leur résidence secondaire. 

Peille devient française en 1792. Le comté de Nice est réuni à la France le 31 janvier 1793 et prend le nom de département des Alpes-Maritimes. Il retourne au royaume de Piémont-Sardaigne de 1814 à 1860 et revient à la France après le plébiscite de 1860. 

Léo Ferré aimait séjourner dans ce vieux village, il a écrit une chanson-hommage, « Peille », où il évoque ses souvenirs du village, notamment le restaurant "Chez Cauvin" qui est toujours actif. Un clip y a été tourné avec Eros Ramazzotti et Tina Turner en 1997.